Quelles sont les précautions à prendre lors de la pose des circuits électriques ?

Électrisation, électrocution, brûlure… Le risque électrique intervient par contact direct ou indirect sur les personnes qui occupent le bâtiment et sur les professionnels qui réalisent des travaux soit à proximité, soit directement sur les installations électriques. Le respect des normes et l'application des mesures de précaution permettent de réduire ces risques.
pose circuit electrique danger

Les normes applicables à la prévention du risque électrique

Plusieurs normes encadrent la conception et la manipulation des installations électriques afin de préserver la santé des personnes exposées ou intervenant dans le cadre d’un chantier.

La norme NF C 15-100 est celle qui s’applique aux installations électriques basse tension en France. Dans l’habitat, elle intéresse les différents acteurs engagés sur un chantier de construction ou de rénovation complète : maître d'œuvre, cabinet d’architecte, électricien. Les règles sont énoncées par thème et les recommandations évoluent selon les pièces de l'habitation. Depuis le 27 novembre 2015, l'instauration de l'amendement 5 concernant les locaux d’habitation offre une lecture chronologique simplifiée qui suit le cours des travaux de construction. Cette restructuration a donné naissance au chapitre intitulé « Installations électriques à basse tension dans les bâtiments d’habitation ».

La norme NF EN 61140 répartit les appareils électriques entre 4 classes, de 0 à 4, la classe 0 étant interdite dans le cadre d’utilisations professionnelles. La prise en compte de cette classification du matériel doit réduire le risque de chocs électriques.

La norme NF C 18-510 prévoit les mesures pour la protection de personnes intervenant dans un environnement exposé au risque électrique.

 

Prévenir les risques électriques liés aux contacts directs

Les « contacts directs » qualifient la rencontre entre un corps et un élément sous tension de l'installation électrique. Ce contact direct représente un risque majeur pour l'individu et peut être évité par la mise en place de mesures plus ou moins contraignantes. Il s'agit de veiller à l'éloignement perpétuel entre les personnes (les intervenants sur un chantier par exemple) et les différents éléments sous tension. Mais cette distanciation n’est pas toujours possible. Plusieurs autres dispositifs permettent de réduire le risque de contact direct : les écrans, boîtier et autres enveloppes isolantes ayant la capacité d'isoler l’élément ou encore les installations très basse tension de sécurité (TBTS) ou très basse tension de protection (TBTP).

 

Agir contre les risques indirects

Les « contacts indirects » sont ceux qui interviennent entre l'individu et un élément conducteur momentanément sous tension. La norme NF C 15-100 prévoit des schémas de liaison à la terre avec coupure automatique de l'alimentation. Les enveloppes isolantes peuvent également être renforcées en prévision d’un risque accru et les très basses tensions sont, elles aussi, applicables en prévision des contacts électriques indirects.

 

Précautions contre les surintensités

 

Les surintensités et les surtensions, en plus d'endommager les appareils électriques, constituent une menace pour les personnes exposées à une installation défaillante. Parmi les points à vérifier :

  • l'éventuel état de dégradation des fils qui doivent rester sous conduits isolants ;
  • les conditions d’accès au tableau comprenant le disjoncteur général et le dispositif différentiel ;
  • la protection de chaque circuit par des fusibles ou disjoncteurs divisionnaires ;
  • la présence de dispositifs adéquats dans les pièces soumises à des conditions particulières impliquant un risque élevé d'électrocution, comme les salles de bain par exemple.

Ces précautions permettent de réduire la portée du risque en cas de surcharges ou de courts-circuits.

 

Quelle tension nominale retenir pour les appareils ?

La tension nominale des appareils reliés au circuit dépend de la tension d'alimentation et est régit par la norme NF EN 61140 qui classe les équipements selon leur niveau d’isolation. En tenant compte de la possibilité d’être reliés à la terre, les éléments des différentes classes peuvent être utilisés ou non dans des bâtiments à usage industriel ou tertiaire.

 

Anticiper les situations à risques

Les travaux réalisés en dehors de toute intervention sur l'installation électrique sont d’autant plus à risque qu’ils ne font pas toujours l’objet d’une analyse préalable sur le terrain pour l'évaluation desdits risques. Or, cette analyse doit être systématique afin d'appréhender le chantier en connaissance de cause :

  • positionnement des câbles ;
  • proximité des pièces sous tension ;
  • positionnement des intervenants et gestes incontournables potentiellement à risque.

La responsabilité de l'analyse du risque électrique avant travaux revient à l’employeur, mais concerne également chacun des acteurs à la hauteur de son implication et de ses responsabilités.

 

Appliquer les mesures de protection adéquates sur les chantiers à risques

Si le chantier est identifié comme étant à risque, plusieurs mesures de protection permettent d’assurer un niveau de sécurité maximal. Ces bonnes pratiques font l’objet de formations et les professionnels intervenant à ce titre doivent être habilités par l’employeur. Parmi les mesures générales de prévention à mettre en place sur le chantier :

  • une signalétique claire permettant d'identifier les zones à risque (panneaux d’avertissement réglementaires) ;
  • l'isolation de l'installation électrique ;
  • la mise à disposition d'équipements de protection individuel (EPI)...

Ces mesures de protection permettent de réduire le risque, mais rien ne remplace le niveau de sécurité garanti par la réalisation de travaux hors tension, qui sont par conséquent à privilégier dès que cela est possible. Les procédures de consignation d'installation électrique sont détaillées par la norme NF C 18-510. Les travaux sous tension, lorsqu’ils sont inévitables, doivent respecter à la lettre les mesures de prévention applicables.

Courant, fabricant de gaines, tubes et grillages depuis 1953, propose une gamme de produits adaptés à la réalisation et à la sécurisation des travaux publics. Parmi ces accessoires indispensables : le grillage avertisseur qui vient baliser les zones à risque et délimiter les parcours obligatoires. Ainsi que des plaques de protection mécaniques à positionner sur le grillage avertisseur.

Courant

Courant

Une question ? Contactez l'équipe Courant