Salle de bain : quelles sont les normes électriques à respecter ?

S’il y a bien une pièce dans laquelle une installation électrique ne peut être hasardeuse, c’est bien la salle de bain ! En effet, eau et électricité ne font pas bon ménage ; prises électriques, sèche-cheveux, brosse à dents électrique… Afin d’éviter les accidents, la norme NF C 15-100 impose quelques règles à suivre rigoureusement, que vous prévoyiez des travaux de rénovation de votre salle d’eau ou souhaitiez simplement sécuriser votre installation électrique.

Les volumes de sécurité dans une salle de bain

À l’intérieur d’une pièce comme la salle de bain, la buanderie ou la cuisine, il existe une réglementation propre aux pièces humides. À savoir la norme NF C 15-100. Cette dernière définit définit 3 volumes de sécurité en fonction des zones électriques de votre salle de bain. Allant de la zone la plus risquée à la plus sûre, qu’il vous faut absolument respecter. C'est cette norme pour salle de bain qui définit précisément la hauteur d'une prise de courant et les différentes réglementation en matière de positionnement d'une prise électrique.

Elle définit notamment trois volumes différents en fonction de l'emplacement où les prises électriques d'une salle de bain seront plus ou moins autorisées.

  • Le volume 0 : il s'agit, dans le cadre des normes de disposition des prises électriques dans une salle de bain, de la zone la plus dangereuse.
  • Le volume 1 : cette zone est situé prêt de la cabine de douche, certains appareils y sont autorisés et d'autres non.
  • Le volume 2 : la zone la plus éloignée des points d'eau d'une salle de bain.

Le volume 0

Le volume 0 est la zone la plus exposée aux risques d’accidents électriques. En conséquence, il est formellement interdit d’installer le moindre appareil électrique dans cette zone de votre salle de bain. Le volume 0 comprend notamment l’emplacement pour la cabine de douche ou la baignoire et plus globalement toutes les éventuelles zones de réception de l'eau. Certains petits appareils électriques à piles sont néanmoins autorisés mais les prises électriques, peu importe leur hauteur, sont strictement interdites.

Sous la baignoire ou le bac receveur de la cabine de douche se trouve un volume « bonus » caché. Il fait partie de la zone 0 et il est donc également strictement interdit d’y installer quelque appareil électrique que ce soit afin de rester dans le respect la norme NFC 15 100 relative aux installations électriques dans les salles de bain.

 

Le volume 1

Le volume 1 concerne l’espace qui se situe juste au-dessus de la cabine de douche ou de la baignoire, jusqu’à une hauteur de 2,25 m au-dessus du sol. Il est permis d’y installer un système de production d’eau chaude, une canalisation ou un luminaire à basse tension, si et seulement si l’interrupteur se trouve au-delà des volumes 0, 1 et 2. Les canalisations ou un interrupteur TBTS de 12 Volts sont également autorisés dans cette zone.

 

Le volume 2

Le volume 2 est celui qui se situe le plus loin des différents points d’eau de la salle de bain. Il s'étend jusqu'à 60 cm de la baignoire ou cabine de douche et va également jusqu'à 2,25m au-dessus du sol. Cet endroit peut également être sujet aux éclaboussures. Pour autant, vous pouvez tout de même installer, dans cette zone, des radiateurs électriques, ainsi que des installations de classe I et II.

Pour rappel, les appareils de classe I possèdent une isolation électrique principale, ainsi qu’une borne de terre. Ces équipements possèdent également une prise de terre sur laquelle sont connectées les parties métalliques.

Les appareils de classe II pour leur part, possèdent une isolation renforcée correspondant à deux fois l’isolation principale, sans partie métallique accessible. Les prises des équipements de classe 2 ne possèdent pas de broche de terre.

C'est généralement à cet endroit que sont situés certaines prises de 20 à 50V ou un chauffe-eau.

 

Les zones hors-volume

Au-delà du volume 2, à savoir 60cm de la baignoire ou de la cabine de douche, se situe les zones hors volumes. C'est à cet emplacement que les normes relatives à l'installation des prises électriques d'une salle de bain sont les plus souples. Cette zone n'est pas nécessairement sujette aux éclaboussures et peut donc accueillir une multitude de prises et d'appareils électriques.

La tension maximale peut être de 230V et accueille donc des équipements électroménagers beaucoup plus puissants comme une lave-linge ou un sèche-linge. C'est dans cette zone que se trouve généralement le lavabo ainsi que l'éclairage principal de la salle de bain.

Sécurité des différents équipements de salle de bain

La salle de bain étant une pièce humide, vos installations électriques doivent être parfaitement étanches et reliées à la terre. De même, il est recommandé de réaliser une installation par liaison équipotentielle (permettant de garantir l’absence de potentiel électrique entre les différents éléments conducteurs d’électricité), et d’utiliser un fil vert / jaune de section 4 mm. Pour compléter la sécurisation de votre installation électrique, vous n’aurez alors plus qu’à choisir des gaines électriques adaptées aux pièces humides, qui protègeront de manière optimale les câbles électriques de votre installation.

Gardez bien à l’esprit que les normes ne sont pas là pour vous effrayer, mais bien pour vous encourager à choisir les équipements adéquats les plus sécuritaires pour l’installation de votre salle de bain.

 

Production d’eau chaude

Dans les volumes 1 et 2, vous pouvez installer un chauffe-eau électrique instantané ou à accumulation, qui sont des dispositifs alimentés en 230 V. Cela nécessite néanmoins que votre circuit d’alimentation soit protégé par un dispositif différentiel résiduel (DDR) 30 mA.

 

Lave-linge et sèche-linge

L’installation d’un lave-linge et d’un sèche-linge ne peut se faire dans les volumes 0, 1 et 2 de votre salle de bain. Vous poserez ces équipements en hors zone et veillerez à ce que chaque application dispose de son propre circuit spécialisé.

Pour protéger les canalisations et distinguer les arrivées d’eau chaude et d’eau froide, nous ne saurions que trop vous recommander l’utilisation de gaines sanitaires spécifiques, imputrescibles et d’une grande résistance à l’écrasement.

 

Prises de courant

Dans une salle de bain ou autre pièce humide, on ne peut pas poser des prises de courant n’importe où. Généralement, on les pose près des lavabos, à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol. Bien évidemment, comme tout autre équipement, la pose de prises électriques dans une salle de bain n’est pas autorisée à l’intérieur des volumes 0, 1 et 2, mais uniquement dans la zone hors-volume.

Pour l’installation d’un radiateur ou d’un sèche-serviette en salle de bain, on privilégiera aussi les sorties électriques, et l’on posera ces équipements en-dehors des volumes 0, 1 et 2 définis par la norme NF C 15-100.

 

L'importance de l'interrupteur différentiel

Les circuits alimentant une salle de bain en énergie doivent obligatoirement être, conformément à la norme NF C 15-100 relatives à l'installation des prises électriques d'une salle de bain, protégés par un interrupteur différentiel de 30 mA. L'objectif de cet interrupteur différentiel est de protéger vos installations ainsi que les habitants de votre logement. Pour cela, toutes les canalisations et éclairage d'une salle d'eau (salle de bain, buanderie) doivent être reliés à la terre.

Courant, votre partenaire de gaines sanitaires

Notre société Courant vous propose toute une gamme de gaines électriques sanitaires pour la mise en place de l’installation électrique de votre salle de bain. Nos différents produits garantissent la sécurité de vos équipements, des personnes, ainsi que des canalisations de votre pièce, par la qualité de leur réalisation.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande de devis !

Courant

Courant

Une question ? Contactez l'équipe Courant