L'auto-construction, bonne ou mauvaise idée ?

L’auto-construction a de nombreux arguments à faire valoir, sur le plan économique e...

L’auto-construction a de nombreux arguments à faire valoir, sur le plan économique et écologique. Retour sur les conditions d’un projet réussi.

Tout le confort et l'efficacité d’un bâtiment basse consommation, sans les frais d'expertise et de main d'œuvre qualifiée… Rêve ou réalité ? Loin des sentiers battus, les auto-constructeurs innovent, proposent et parfois même révolutionnent la construction individuelle. Mais les qualités requises sur ce type de chantier ne s'improvisent pas du jour au lendemain. Mieux vaut être avertis avant de se lancer !

 

Qu'est-ce que l'auto-construction ?

Au-delà de l'impératif économique, l'auto-construction s’est développée autour du besoin de repenser l’habitat. Un mode de construction souvent empreint d’une forte conscience environnementale, au sens de l'adéquation entre le bâtiment et les réalités de son terrain d'implantation.

Modes de construction : vers un retour aux sources

À l’issue de la Seconde Guerre Mondiale, la reconstruction massive et rapide repose en grande partie sur la standardisation des techniques. Les grands ensembles bétonnés voient le jour, au côté de projets architecturaux plus élaborés reprenant les grands principes de l’architecture moderne. À quelques exceptions près, la particularité de l'environnement local est le plus souvent mise de côté. Mais ces constructions réalisées à la va-vite, sans considération pour les réalités climatiques du terrain, vont rapidement montrer leurs limites. Après le premier choc pétrolier, la surconsommation énergétique de ces bâtiments devient problématique. L’isolation s’impose comme la solution à tous les maux, jusqu’à littéralement étouffer les intérieurs, faute de système de ventilation approprié. Les architectes, artisans et maîtres d’ouvrage sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les techniques ancestrales plus respectueuses de l'environnement, moins gourmandes en énergie et offrant une meilleure qualité de vie aux occupants.

Auto-construction : une alternative économique pour un habitat écologique

Les professionnels qualifiés dans le domaine de la construction performante, à partir de matériaux durables à faible emprunte carbone, sont nombreux, mais peut-être pas encore assez pour satisfaire une demande grandissante de la part des maîtres d’ouvrage. Les tarifs sont bien entendu conséquents au regard de l'expertise requise. Aussi, l’auto-construction permet à des particuliers de réaliser un projet à la hauteur de leurs attentes et pour un budget maîtrisé. Mais les économies ne s’arrêtent pas là. En adéquation avec son environnement, l'habitation auto-construite affiche une grande résilience face aux aléas climatiques typique de sa région, qu’il s'agisse des vagues de froid, de chaleur ou encore de fortes pluies. La pertinence des matériaux sélectionnés et des équipements installés doit permettre de réduire les consommations en énergie au strict minimum.

Un art de vivre

Les auto-constructeurs recherchent le plus souvent un habitat sain, idéalement autonome ou très basse consommation. Réalisés à partir de matériaux issus de productions locales et peu transformés, et avec le souci d’une consommation maîtrisée, ces habitations affichent généralement un bon niveau de confort thermique, hydrique et acoustique. Selon les possibilités offertes par la situation géographique du bâti, celui-ci pourra intégrer un ou plusieurs dispositifs permettant d’exploiter une source d’énergie renouvelable : installation solaire thermique ou photovoltaïque, pompe à chaleur réversible aérothermique ou géothermique…

 

Avantages et inconvénients

Les avantages de l'auto-construction écologique peuvent se résumer à l'acquisition d’un habitat sain et performant à moindre frais. Très concrètement, cette économie porte sur la main d'œuvre qualifiée et les connaissances ciblées des professionnels du secteur. Un manque qu’il va falloir compenser par l'assimilation d’un savoir théorique et pratique, sous peine de voir son chantier inachevé ou présentant une menace pour la sécurité des occupants.

C’est pourquoi, la plupart des auto-constructions sont le résultat d’un projet collaboratif mobilisant les compétences et les connaissances individuelles de chacun à des degrés plus ou moins avancés. Question délai, ces chantiers peuvent s’étaler sur de longues années ou se voir propulser par une main d'œuvre volontaire massive.

 

Les choses à savoir avant de se lancer

Devenir auto-constructeur ne s'improvise pas et la clé d’un projet réussi, c’est aussi de savoir reconnaître ses propres limites ainsi que celles de toutes les personnes qui se sont engagées à prêter main-forte. Fondation, ossature, couverture, plomberie, réseau électrique domestique… L'équipe doit pouvoir couvrir tous les champs de compétence nécessaires. Si le compte n’y est pas, faire appel à un professionnel est indispensable.

Autre élément à ne pas négliger : la souscription à un contrat d’assurance. Les compagnies d’assurance peuvent se montrer frileuses sur ce type de projet. Aussi, il convient de se renseigner en amont pour rester couvert.

Les projets d'auto-construction performants sont-ils éligibles aux aides de l’État ?

Si les chantiers à haute performance énergétique sont fortement encouragés par l'État au moyen d’aides financières conséquentes, l’accord de subventions est soumis à une réglementation très stricte. L'efficacité du projet doit pouvoir être avérée pour bénéficier d’un soutien financier. Et les devis établis par les professionnels qualifiés font partie des pièces indispensables à un dossier de demande d’aides. Les processus de vérification très encadrés ne peuvent pas se plier à la singularité d’un projet entrepris en auto-construction.

Les auto-constructeurs en herbe peuvent toutefois se tourner vers leur région, leur département, ou leur commune afin de savoir si des dispositifs d'accompagnement sont accessibles à l’échelle locale. Et pour ceux qui prévoient l'installation de panneaux solaires photovoltaïques, la prime à l'autoconsommation photovoltaïque est toujours en vigueur en 2021 !

Courant

Courant

Une question ? Contactez l'équipe Courant