Gaine électrique enterrée

Gaine électrique enterrée

On utilise des gaines électriques enterrées dans le cas de montages électriques en extérieur. Si la majorité des réseaux électriques circulent à l’intérieur du logement, il peut être nécessaire d’enterrer des gaines annelées lors de la mise en œuvre de certains montages en extérieur.

Quand enterrer une gaine électrique ?

Les gaines électriques sont enterrées dans certains cas de figures, que l’on peut scinder en deux groupes : l’alimentation électrique du logement et les installations en extérieur.

De manière générale, un particulier ne s’occupe pas de l’alimentation électrique générale de son logement, qui relie celui-ci au disjoncteur général EDF. Pour cause : c’est le fournisseur d’électricité lui-même qui s’occupe de réaliser ce branchement.

Seuls certains rares cas de branchements nécessite que l’électricien en charge de vos travaux électriques fasse passer une gaine électrique enterrée pour relier le logement au disjoncteur.

Les cas les plus fréquents d’enterrement de gaines électriques sous le sol concernent les travaux d’aménagement du jardin. On peut citer par exemple l’alimentation électrique du portail, ou celle de l’interphone, le passage d’une gaine électrique enterrée sous le jardin pour alimenter des luminaires extérieurs, ou encore le réseau électrique du système de filtration d’une piscine.

Quelles sont les normes pour les gaines électriques enterrées ?

Lorsqu’on doit enterrer des gaines électriques, rien n’est laissé au hasard. C’est la norme NFC 15-100 qui dicte les règles, en s’axant sur trois points : le matériel à utiliser, la profondeur de la gaine électrique enterrée et le croisement avec d’autres réseaux de canalisations.

Le matériel à utiliser pour le chantier

Lors d’un passage de gaine électrique enterrée pour des installations extérieures, une seule règle prévaut : ne jamais utiliser de conducteur. Seuls les câbles électriques sont autorisés dans ce genre de chantiers.

Selon l’étendue des travaux, vous pourrez choisir d’employer des gaines TPC dans le cas de larges sections de câblages électrique. Au contraire, pour de plus petits travaux, l’utilisation de gaines ICTA sera suffisante. Comme toujours, veillez à dimensionner vos gaines en conséquence : rappelons que l’on ne passe pas de fils mais bel et bien des câbles électriques, dans les poses de gaines électriques enterrées.

Par ailleurs, il est impératif d’utiliser un grillage avertisseur de couleur rouge lors du remblaiement. Celui-ci devra être situé une vingtaine de centimètres au-dessus de l’installation électrique enterrée et servira à signaler la présence du réseau dans le cas de travaux futurs.

Enterrement des gaines

On n’enterre pas une gaine électrique à la même profondeur selon que les travaux se situent dans une aire accessible aux voitures ou non. Ainsi, dans le premier cas de figure, ou sous un trottoir, les gaines électriques doivent être enterrée au minimum à 85 cm de profondeur. En revanche, si le chantier se fait dans une zone non accessible aux voitures, alors la profondeur minimale d’enterrement des gaines électrique n’est que de 50 cm.

Par la suite, lose de l’installation sous terre des gaines électriques enterrée, il se peut que vous croisiez d’autres réseaux de canalisations. En ce cas, veillez à maintenir une distance minimale de sécurité équivalente à 20 cm, entre les différents réseaux.

Enfin, une fois la pose des gaines enterrées achevée, il faudra recouvrir celles-ci de sable, ou de terre meuble. Excluez les cailloux et autres roches, qui risqueraient d’endommager l’installation.

Une question ? Contactez l'équipe Courant