Pourquoi privilégier l'installation électrique apparente ?

<span class="Nor...

La pose en montage apparent obéit à une réglementation spécifique. Courant vous propose des solutions adaptées pour les immeubles collectifs.
électricien qui fait des raccordements électriques

Plusieurs techniques permettent de fixer une installation électrique à son support. L’encastrement en fait partie et est largement répandu, mais les poses à l’air libre, sous conduits ou dans les vides de construction sont aussi possibles. La technique privilégiée dépend du matériel employé et de l'environnement de mise en œuvre. Nous passerons en revue les modes de pose fréquents dans l’habitat individuel avant de nous intéresser plus particulièrement à la pose en montage apparents dans les immeubles collectifs et les bâtiments publics.  

 

Qu'est-ce qu'une installation électrique apparente ? 

La pose électrique est dite « apparente », par opposition à la pose encastrée. On parle aussi de pose en saillie. Les dispositifs sont installés directement en applique sur le support.  

 

Les avantages de la pose apparente 

La pose apparente est une solution privilégiée en rénovation. Elle permet de préserver le support et se révèle à la fois plus simple et plus économique qu’une installation classique. Très concrètement, si l'installation encastrée suppose la réalisation d’une saignée dans le mur, cela implique la dégradation du support, puis sa réparation. Le mur doit être rebouché avant d’effectuer les éventuels raccords au niveau du revêtement. Ce sont autant d'heures de main d'œuvre supplémentaires et de matériaux à déployer qui augmentent les coûts. Par ailleurs, lors d’un contrôle ou en cas de défaillance, les opérations de maintenance et de réparation sont aussi simplifiées.  

 

Les inconvénients de la pose apparente 

Si les éléments sont accessibles, ils sont aussi plus visibles. Sans mesures de précaution adéquates, la pose non encastrée peut aussi exposer davantage les éléments à l’usure.  Dans l’habitat individuel, les installations électriques visibles sont le plus souvent dissimulées sous des profilés adaptés. Dans les immeubles collectifs et les bâtiments publics d’autres mesures permettent de sécuriser la mise en place de ces installations. Pour chaque cas de figure, il convient de respecter les normes d’installation électriques. 

 

Solutions et réglementation des installations électriques en montage apparent 

Les solutions et la réglementation applicables peuvent évoluer selon le type de bâtiment visé.  

 

Les solutions applicables en maisons individuelles  

Pour des travaux portant sur une maison individuelle, les câbles sont généralement cachés derrière des plinthes en bas des murs, ou des moulures situées au-dessus des plinthes. À proximité du tableau électrique, et partout où l’on observe un croisement entre différents circuits, des goulottes sont mises en place pour camoufler l'enchevêtrement disgracieux. Ces solutions doivent être sélectionnées avec des indices de protection adaptés à leur environnement d'installation.  

 

Les solutions déployées dans les bâtiments collectifs et publics 

Dans les immeubles collectifs et les bâtiments publics, d’autres solutions s’appliquent pour mettre en œuvre une installation électrique non encastrée. 

La pose peut se faire en montage apparent au niveau des colonnes techniques qui traversent le bâtiment. Seuls les câbles bénéficiant d'une isolation de classe II peuvent être mis en œuvre dans des conduits métalliques. Les conducteurs isolés sont quant à eux prohibés dans ces configurations.  

Il est également possible de prévoir le passage des câbles électriques dans un vide de construction, ou vide sanitaire, en sélectionnant des gaines adaptées. Ces solutions sont elles aussi très répandues en rénovation pour éviter les saignées.  

 

La réglementation applicable aux vides de construction et vides sanitaires  

Le vide de construction peut être n’importe quel espace dans le mur, le plancher, une cloison ou un plafond. Ils sont généralement accessibles depuis certains emplacements. Les plénums qui ne sont pas démontables sont également considérés comme des vides de construction. Tous ces endroits peuvent servir au passage des câbles dans les locaux d'habitation, à condition de respecter les règles définies par la norme NF C 15-100 

Les conducteurs mis en œuvre doivent être non propagateurs de flammes, et les câbles doivent être utilisés dans un système de conduits (ICA ou ICTA). Les gaines ICTL propagatrices de flammes sont interdites.  

La section de câbles mis en œuvre dans le vide sanitaire ne doit pas dépasser au total le quart de la section du vide de construction. Avec un vide de 8 cm, la section des câbles électriques ne doit donc pas excéder 2 cm.  

Les vides sanitaires peuvent être accessibles ou non. Ils sont situés entre le sol du site de construction et le premier plancher du bâtiment. Lorsque le vide sanitaire est accessible, la réglementation permet l'installation d’une boîte de connexion. Dans tous les cas, les câbles doivent être protégés par des gaines ICTA non propagatrices de flammes 

 

Flexichoc IK10, une gaine ICTA signée Courant pour une installation en montage apparent 

La société Courant propose une solution résistante et conforme aux normes en vigueur pour la pose en montage apparent.  

Flexichoc ICTA 3522 IK10 est une gaine annelée pour la protection des câbles sur les chemins de câbles électriques en montage apparent ou encastré. Cette gaine affiche une très haute résistance aux chocs.  

Non propagateur de flamme, ce produit peut être utilisé dans les colonnes techniques des bâtiments collectifs et est préconisé par ERDF dans le cadre d’une utilisation en vides sanitaires.  

 

 

Courant

Courant

Une question ? Contactez l'équipe Courant