Cocon - Gaine isolante thermique

La gaine isolante thermique

Lorsqu'il s'agit d'isolation, on pense généralement à l'isolation thermique de l'enveloppe du bâtiment, du sol au toit, en passant par les murs et murs extérieurs, jusqu'aux fenêtres et autres ouvertures assurant l'étanchéité de l’air. Cependant, peu de gens pensent à celles des tuyauteries. Pourtant, l'isolation des canalisations et des tuyaux peut grandement améliorer le confort thermique et acoustique.

Pourquoi recourir à une gaine isolante thermique ?

L'eau chaude circulant dans le tuyau de chauffage non isolé perdra inévitablement de la chaleur. Lorsque les tuyaux traversent des pièces non chauffées (comme des garages ou des sous-sols), ils provoquent une importante perte de chaleur, qui peut atteindre jusqu'à 20% de la chaleur générée entre la chaudière et le radiateur.

L’utilisation d’une gaine isolante thermique, permettra ainsi d’éviter les déperditions thermiques et donc, le gaspillage d’énergie. La gaine aura également pour fonction de protéger les canalisations et assurer une bonne étanchéité.

La norme RT2005 impose l'isolation thermique des conduits de chauffage dans les nouvelles constructions. Rendant obligatoire une isolation de niveau 2 minimum pour les tuyaux de chauffage situés hors volume chauffé et l'isolation de niveau minimum 1 pour les pièces maintenues à la température distribuée d'eau chaude.

Une isolation des tuyaux d'eau froide peut également empêcher la condensation, la corrosion et le gel, ce qui est particulièrement important pour les équipements d'extinction d'incendie.

 

Comment procéder ?

L’isolation de la tuyauterie peut se faire de différentes manières. Elle fait partie du calorifugeage, c'est-à-dire l'isolation thermique de tous les équipements à travers lesquels le fluide circule : canalisations, réservoirs de stockage de liquides, réservoirs d'eau et d'eau chaude, pour éviter les pertes de chaleur et lutter également contre les émissions de gaz à effet de serre.

Concernant les techniques utilisées, on retrouve généralement :

  • Le ruban isolant : une solution facile à installer, mais limitée.
  • Le manchon rigide ou flexible : en mousse de polyéthylène ou en élastomère. Fendus verticalement, ils sont faciles à mettre sur le tuyau. Ils sont disponibles en plusieurs tailles et doivent être ajustés pour améliorer l'efficacité.
  • La laine minérale : sous forme de coque rigide a de bonnes performances de protection thermique, mais elle est volumineuse et difficile à placer. Certaines coquilles ont une barrière contre l'humidité, qui peut également protéger la tuyauterie de l'humidité.
  • L'isolation de traçage thermique des conduits : elle comprend l'installation du câble électrique le long du conduit sous la forme d'une bande chauffante entourée de matériaux isolants. Le câble chauffant peut être à résistance en série ou à résistance parallèle se présentant comme un ruban auto-régulant.

Précautions concernant la pose

Concernant la pose, il faut prendre soin de ne pas isoler les tuyaux d'eau chaude et d’eau froide dans la même gaine, sinon le deuxième tuyau refroidira le premier tuyau. De plus, cette proximité peut favoriser l'émergence de légionelle ou d'autres bactéries.

Une question ? Contactez l'équipe Courant