Quelles sont les techniques de câblage pour alimenter une prise électrique ?

Le câblage des fils électriques appartenant aux circuits des prises de courant répon...

Le câblage des fils électriques appartenant aux circuits des prises de courant répond à des normes de sécurité spécifiques.

Le câblage des fils électriques qui alimentent les prises de courant répond à des normes spécifiques aux installations domestiques. L'objectif ? Assurer la sécurité des différents circuits électriques qui parcourent l’habitation. Quelles sont ces normes et ces réglementations ? Existe-t-il un code couleur particulier à respecter ? Quelles sont les spécificités relatives aux prises multipostes ? Autant de questions qui se posent au moment de mettre en œuvre une nouvelle installation électrique.

 

Le cadre réglementaire

Le sigle « NF », c’est à la fois une marque et une série de normes de conception, de réalisation et d'entretien des installations électriques basse tension en France. La norme NF C 15-100 encadre plus précisément les nouvelles installations intérieures. Elle prévoit notamment le nombre de prises électriques maximal par circuit et précise les conditions de protection du circuit par disjoncteur ou fusible. Ces procédés et bonnes pratiques sont essentiels à la protection de l'installation électrique et à la sécurité des personnes.

Les disjoncteurs tout comme les gaines électriques isolantes sont là pour prévenir le risque de coupure de courant et surtout d'incendie pouvant résulter d’un court-circuit. Près du tiers des incendies peuvent être attribués à un défaut électrique. L'électrocution est un autre risque exposant aussi bien les occupants du bâtiment que les professionnels qui interviennent sur l'installation électrique.

Dans ce cadre normatif très précis, la prise de courant appartient à un circuit bien spécifique. Chacun de ces circuits est protégé par un disjoncteur différentiel. Les disjoncteurs différentiels se trouvent dans le tableau, à partir duquel ils peuvent être volontairement mis hors tension, afin de sécuriser le travail des intervenants sur un circuit spécifique.

La conformité de l'installation électrique est attestée par le Consuel, le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité. L'attestation Consuel est obligatoire pour commencer des travaux de raccordement d’une nouvelle installation électrique au réseau public d’électricité.

 

Particularités des fils et câbles électriques du circuit de prise

Les circuits de prises peuvent être câblés en fils de différentes dimensions impliquant un nombre maximal de prises par circuit et un certain calibre de disjoncteur.

Un circuit de prises câblé en fils électriques de 1,5 mm² et protégé par un disjoncteur de 16 A peut accueillir jusqu’à 5 prises par circuit.

Si le câblage se fait à partir de fils électriques de 2,5 mm² et que le disjoncteur atteint 20 A, alors le circuit peut aller jusqu’à 8 prises.

Comment comptabiliser les prises multipostes ?

Les prises électriques situées sur un même boîtier sont comptabilisées différemment. Ainsi, un socle avec 2 postes équivaut à une prise et un socle à 4 postes compte pour 2 prises. Un boîtier à 3 postes correspond à 2 prises.

Quel est le nombre de prises par pièce ?

La norme NF C 15-100 prévoit un nombre minimal de prises par pièce et par surface :

  • 5 prises dans un séjour ;
  • 3 prises dans une chambre ;
  • 6 prise dans une cuisine ;
  • 1 au minimum dans les autres pièces, hors WC.

Dans l’habitat, la présence de prises en nombre suffisant, prévient certains comportements à risque comme la sur-sollicitation d’une prise avec la multiplication des branchements sur une multiprise. Dans le séjour, plus spécifiquement, la norme prévoit 1 prise par tranche de 4 m² et en cuisine 4 des prises doivent se trouver en plan de travail. Toutes ces prises sont obligatoirement équipées de broches de terre.

 

Les fils des circuits de prises de courant spécialisés

Les circuits de prise de courant, ce sont aussi des circuits spécialisés. Une installation électrique en comprend au moins quatre afin d'alimenter les appareils de cuisson et les équipements électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge…).

Le circuit réservé à la plaque de cuisson ou à la cuisinière est alimenté par un câblage de fils en 6 mm² et sécurisé par un disjoncteur 32 A.

Les circuits dédiés à l'alimentation d’appareils électroménagers, comme le lave-linge ou le lave-vaisselle, sont protégés par des disjoncteurs 20 A. Le câblage se fait au moyen de fils électriques en 2,5 mm².

À quoi correspond la couleur des fils électriques ?

La norme NF C 15-100, prévoit des fils de couleurs différentes permettant de distinguer les fils électriques de terre, les fils neutres et les fils phase. Le fil du neutre, pour la répartition du courant, est bleu. Bleu clair, pour être plus précis. Le fil de terre est bicolore vert et jaune, une double teinte qui reflète sa fonction de sécurité. Le fil de phase est, par exclusion, celui qui n’est ni bleu, ni vert, ni jaune, ni bicolore vert et jaune. Il n’est pas obligatoirement rouge, même si cette couleur lui est relativement commune.

Par ailleurs, dans le domaine des travaux publics, on retrouve également des codes couleurs qui concernent cette fois-ci les gaines de type TPC (et non les fils). Ces couleurs s'appliquent pour l’identification et le repérage des réseaux enterrés. Les réseaux rouges correspondent à l’électricité, les bleus à l’eau, les verts aux Télécoms, et les jaunes au gaz. La couleur d'appartenance du réseau est également signalée grâce aux grillages qui avertissent de la présence de différents réseaux VRD (Voirie Réseau Distribution) enterrés.

Courant

Courant

Une question ? Contactez l'équipe Courant